Tue07162019

Last updateSat, 29 Jun 2019 9pm

Back You are here: Home

USMBA : Chérif El Ouazzani remercié : Okacha Hasnaoui : « C’est lui ou moi »

Tels sont les derniers mots du bailleur de fond de la SSPA-USMBA M. Okacha Hasnaoui, ainsi a décidé ce dernier pour mettre fin au parcours de celui qui a eu le privilège de remporter haut les mains la coupe d’Algérie après 27 années de disette Si Tahar Chérif El Ouazzani. L’actionnaire majoritaire du club ne peut à lui seul décider du destin d'un entraîneur, mais sachant que le siège de ce dernier est par définition éjectable, les secousses qui lui sont infligées contribuent significativement à en déclencher le mécanisme. Cela s'est passé hier au niveau de la salle de conférence de l’hôtel Beni Talla de Sidi Bel Abbés, plusieurs personnalités sportives, anciens présidents et l’actuelle direction de la SSPA-USMBA, . Ainsi, comme si on avait préparé le terrain pour l'éviction de l’entraîneur qui a eu l’honneur d’être détenteur du trophée 2018, de visu cette éviction semble avoir été décidé depuis plusieurs jours.. Hier , l’éviction du coach Ouazzani fut une simple formalité A.Hocine

USMBA 0 USB 0 : Le maintien enfin assuré !

L’équipe d’El Khadra a disputé hier un match capital contre son homologue de US Biskra l’avant dernier match de la saison 2017/2018, le travail effectué par les joueurs pendant les 90 minutes et les changements effectués par CEO n’ont rien amené de nouveau, une partie de pousse ballon. Regrouper en défense l’équipe de Biskra opérée par des contres meurtriers et par la même occasion, prendre le max de confiance devant un public acquis. L’USMBA a fait match nul vierge à domicile et a offert une piètre prestation devant ses supporters aussi bien sur le plan technico-tactique, que sur le plan collectif. L’USMBA a essayé de contrôler le jeu face à une équipe supposée plus faible, mais les belabbésiens n’y sont jamais parvenus faute à un milieu de terrain à trois sans véritable meneur de jeu ( Zouari-Tabti) mais aussi à un manque de réel projet tactique. D’ailleurs on se demande à quoi a servi cette rencontre imposé par le sélectionneur Chérif Ouazzani pour peaufiner ses stratégies. L’équipe chère des scorpions est une équipe en éternelle construction!. En dehors de la paire défensive axiale, tous les secteurs de l’équipe ont été bouleversés pour ce match de reprise, après le fiasco de la Saoura ou l’USM Bel Abbés a encore fait des siennes . Sur les côtés de la défense, le coach, confronté à une cascade de blessures faute de turn over, deux jeunes joueurs volontaires dans l’effort et l’envie de “jouer”, mais qui ont montré leurs limites. Au milieu du terrain, la sentinelle habituelle Tabti qui a eu à jouer avec Bounoua, leur manque d’automatismes fait réellement fait sentir! Pareil en attaque ou étaient alignés Bouguelmouna et Belahoual sans véritable succès . Un maintien assuré. A. Hocine

MC Alger 1 USM Bel Abbés 2 : Le club de la Mekerra assure le maintien

L’équipe de la capitale de la Mekerra joue sa survie en D1 Mobilis L’affiche de la 28e journée du championnat professionnel de la D 1 entre le MC Alger et l’USM Bel Abbés, disputée au stade de Bologine à Alger, s’est conclu sur une démonstration du club de la Mékérra (2-1). Les joueurs de Cherif El Ouazani n’ont laissé aucune chance à ceux du coach Casoni, avec des buts de Metref (15e) et Bouguétaya (54e). L’USMA a marqué l’unique but sur pénalty (52e) sur une faute d’un joueur de l’USMBA. A trois journées de la fin de saison, les partenaires de Khali ont assuré le maintien en D1 . Dans la foulée, malgré la nette domination des algérois, les locaux n’étaient pas loin d’égaliser. Le score ne bougeait pas jusqu’à la pause (0-1). Au retour des vestiaires, l’USMBA entreprenait avec la même envie qu’en début de rencontre. Mais les usmistes se montraient sérieux et vigilants derrière. Ils l’étaient également devant. Sur contre, Tabti servait parfaitement dans l’axe Boutaya, s’offrait le 2ème but . Rarement inquiétés, les Algérois dominaient la rencontre mais Metref la nouvelle coqueluche de Sidi Bel Abbés n’était pas loin de s’offrir un doublé. Mais sa tête n’était pas cadrée (78e). Dépassés, les Algérois n’arrivaient pas à sortir la tête de l’eau. Et ils allaient couler. Après avoir manqué une occasion énorme (83e), Score final : 1-2. A. Hocine

VAINQUEUR DE LA JSK PAR 2 BUTS A 1 : L'USMBA remporte la coupe d'Algérie avec panache

Par : Aberkane Hocine Dans un stade olympique du 5-Juillet plein à craquer et paré aux couleurs des deux clubs, l’USM Bel-Abbès a remporté hier la 54e édition de la Coupe d’Algérie de football en s’imposant dans une finale disputée face à la JS Kabylie 2 à 1 (mi-temps : 1-0). Le club de la « Mekerra » a démarré la rencontre tambour battant en parvenant à trouver la faille dans la défense kabyle dès la 2e minute de jeu grâce à Bellahouel qui ne s’est fait pas prier pour battre le portier de la JSK Asselah d’un tir imparable à la suite d'un contrôle orienté; Les « Canaris » ont essayé de répliquer en portant le danger dans le camp adverse, mais ni Mehdi Benaldjia ni encore Adil Djabout ne sont parvenus à tromper la vigilance de la défense de l’USMBA, bien regroupée autour de son gardien de but Athmane Toual. Très bien placés sur le terrain et évoluant en bloc, les joueurs de l’entraineur Si Tahar Chérif El-Ouezzani ont réussi à absorber les efforts des Kabyles, confondant entre vitesse et précipitation, au grand dam de l’entraineur Youcef Bouzidi. Bellahouel, bourreau des « Canaris » Après la pause, les « Canaris » sont revenus avec des intentions plus offensives pour refaire leur retard, mais c’est plutôt l’USMBA qui est parvenue à niveler la marque à la 48e minute de jeu toujours grâce à ce diable de Hamza Bellahouel, auteur d’un doublé. Un manque de concentration flagrant pour les joueurs de la JSK à chaque début de mi-temps, qui a permis aux coéquipiers de l’excellent Zouari de gérer à leur avantage cette finale. Les coéquipiers d’Essaid Belkalem ont essayé renverser la vapeur en multipliant les offensives, ce qui leur permis de réduire le score par l’entremise d’Adel Djerrar (55e). Lamara, côté USMBA, a touché le poteau suite à un tir fulgurant dans la surface de réparation (60e). Le portier kabyle Malik Asselah a laissé trainer son pied sur Bellahouel en pleine surface en voulant se saisir du ballon, ce qui lui valu le carton rouge (72e) et un penalty pour l’USMBA, tiré à la 75e minute par Bounoua et stoppé par le gardien de but suppléant Abderrahmane Boultif. Amoindris et poussés par leur public, les Kabyles se sont rués vers le camp adverse pour remettre les pendules à l’heure en exerçant un pressing haut, mais c’était sans compter sur l’envie des gars de Bel-Abbès qui ont réussi à préserver admirablement leur précieux acquis jusqu’au sifflet final de l’arbitre international Mehdi Abid Charef. Une victoire amplement méritée pour une équipe qui entre de nouveau dans le panthéon de l’épreuve populaire. Les deux clubs se sont déjà rencontrés une première fois en finale, lors de l’édition de 1991 remportée par l’USMBA sur le score de 2 à 0. Il s’agit du premier titre en tant qu’entraineur pour Chérif El-Ouezzani, qui compte déjà trois trophées en tant que joueur sous les couleurs du MC Oran (1985, 1986, 1996). De son côté, la malédiction de Dame Coupe se poursuit pour le coach kabyle Youcef Bouzidi, battu une première fois en finale en 2016 par le MC Alger (1-0) alors qu’il dirigeait la barre technique du NA Hussein-Dey.

L’USMBA EN FINALE : FORA ALIKOUM !!!

Les équipes entrent sur le terrain pour être accueillies par le wali de Sidi Bel Abbés accompagné d’une forte délégation, l’hymne national entonné et une minute de silence a été observée en hommage 257 martyrs du devoir suite au crash de l’avion militaire survenu à Boufarik. Concernant le match ne dit-on pas que « jamais deux sans ois » bravo et un grand bravo donc à l'équipe d'El Khadra . 94ème minutes et TABTI surgit pour mettre fin au suspense, l’équipe de la capitale de la Mekerra en finale après avoir échoué à deux reprises. Un stade plein à craquer où plus de 30.000 spectateurs ont assistés à cette demi-finale qui a vu une équipe en l’occurrence l’USMBA voulant vaincre le signe indien coûte que coûte et une équipe de la régionale centre Zaouia arrivée en demi-finale et pourquoi pas la finale ? Sauf que cette dernière avait buté sur une équipe bel- Abbesienne coriace à souhait .. Un match à sens unique, l’équipe de Sidi Bel Abbés qui durant toute la rencontre où plus d’une dizaine d’occasions de rater, la chance était du côté de cette équipe dont le mérite lui revient et tout en gardant leur sang-froid devant les rushs et raids des attaquant de l’USMBA, Bouguelmouna, Tabti, Bounoua pour ne citer que ceux-là. Le gardien Toual a passé un après-midi au repos et fut rarement sollicité par les attaquant de Zaouia. A une minute du temps additionnel 94ème minutes sur une attaque bien menée par le maestro Bounoua qui a servi sur un plateau en or Tabti meilleur joueur sur le terrain qui ne se fait pas prier pour inscrire le but libérateur propulsant pour la deuxième fois l’USMBA en finale de la coupe d’Algérie 2017/2018. Une finale inédite JSK VS USMBA, les retrouvailles, pour rappel c’est l’USMBA qui avait gagné le trophée en battant par 2 but à 0 la JSK en 1991. A. Hocine Le wali de Sidi Bel Abbés ; Je suis le père de tous les belabbésiens et je suis fière de ma wilaya, aujourd’hui c’est la victoire d’abord du fair play de la sagesse, l’USMBA en finale ce n’est guère fortuit, je suis très heureux de cette victoire et je salue les supporters (les scorpions) qui ont été exemplaires ainsi que ceux de l’équipe de Zaouia, et par la même occasion je présente mes condoléances à toutes les familles des défunts et à toute l’Algérie, gloire à nos martyrs et que vive l’Algérie. " Chérif El Ouazani ; Je dédie cette victoire à tous les bélabbésiens présents ou absents. Et je dirais encore c’est grâce à l’actuel ministre de la jeunesse et des sports en l’occurrence M. Hattab Mohamed que je suis à la tête de cette équipe sans oublier M. Hasnaoui qui ne cesse d’aider le club et qui est présent avec nous pour encourager cette équipe et je fais appel aux actionnaires pour venir et soutenir leur club. Je suis l’entraineur le plus heureux et je pense cette coupe d’Algérie version 2018 nous veut inchallah." Larbi Tabti ; Je dédie cette victoire aux supporters et c’est grâce aux scorpions que nous sommes en finale et je veux gagner cette coupe d’Algérie et merci pour tous. A. H et O. K