Tue07162019

Last updateSat, 29 Jun 2019 9pm

Back You are here: Home

TISSEMSILT : POINT DE PRESSE DU CHEF DE SURETE DE WILAYA : Baisse de la criminalité durant le mois de Ramadhan 2018

Par : Nessma La mise en place d'un plan sécuritaire basé sur la multiplication du nombre d'opérations inopinées et la surveillance des points noirs réputés être les fiefs des criminels explique, en partie, cette baisse, a indiqué le commissaire divisionnaire M. Benallam Djamel, chef de sûreté de wilaya , au cours d'une conférence de presse consacrée au bilan de ses services durant le mois de Ramadhan 2018. Cette baisse peut également être imputée à l'exploitation des données des appels émis vers le numéro vert, a-t-il ajouté, observant que le citoyen demeure un élément clé dans l'équation sécuritaire. Le plan de sécurité et de prévention qui fut établi avant la rentrée en vigueur du mois du ramadhan a donné des résultats très satisfaisants, la spécificité de ce mois sacré qui change les habitudes des citoyens a donné lieu également à un plan d’action adapté à cette circonstance avec la projection des agents de police sur le terrain. Ceci dit, les orientations du commissaire divisionnaire Djamel Benallam, chef de sûreté de wilaya ont été suivies scrupuleusement, ajouter à cela que le commissaire de police Tine Miloud, chargé de la cellule de communication et des relations publiques ne ménage aucun effort pour être à jour avec tous les media par conférence et par communiqué et via mail ainsi que sur la page facebook de la sûreté de wilaya de Tissemsilt , c’est grâce à ces méthodes que les citoyens peuvent être mis au courant de l’action dissuasive de la police nationale dans toute la wilaya de Tissemsilt , car le rôle premier de celle-ci c’est la prévention et non la répression. Dans un point de presse accordé à la presse locale, lundi dernier, M Benallam Djamel , chef de Sûreté de wilaya de Tissemsilt a dressé le bilan des activités de son corps et décrit avec force détails, chiffres à l’appui, les actions menées par ses troupes durant le mois de ramadhan 2018, à l’intérieur des zones relevant de la compétence policière. M. Benallam Djamel s’est dit particulièrement satisfait de l’application à la lettre du plan spécial Ramadhan 2018 et les directives du directeur général de la sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel et portant sur la sécurisation totale et efficace des places à forte fréquentation publique, à l’instar des mosquées et des marchés, de nuit comme de jour. Il a tenu à souligner que des hommes, tous grades confondus, soit plus de 95% de l’effectif total, ont été impliqués dans le maintien de l’ordre et assurer la sécurité des biens et des personnes durant le mois sacré qui aura été relativement calme comparativement à celui de l’année précédente. Le chef de la sûreté a tenu à souligner que seules les affaires d’atteintes aux personnes et aux biens ont connu une baisse. Toutes les zones urbaines pouvant être sujettes à d’éventuels troubles, à même de perturber la tranquillité des citoyens, ont été couvertes et sécurisées par la police, la présence physique des agents de police en uniformes et en civil sur le terrain a permis la réussite du plan ramadhan. Durant le mois de Ramadhan 2018, des opérations coup de poing ont été effectuées dans des endroits différents et ont permis l’identification des individus et le contrôle des véhicules. Les barrages fixes ajoutés aux 1 046 mobiles et les rondes pédestres ont été d’un apport certain dans la réglementation de la circulation, l’identification des individus et le contrôle des véhicules. Durant la même période, les services de police judiciaires ont traité 138 affaires, dont 102 ont été résolues, soit un taux de 73, 91% aboutissant à l’arrestation de 145 individus dont 12 ont été placés en détention à l’issue de leur présentation devant la justice. . Des individus impliqués et poursuivis pour différents délits et crimes ont été arrêtés et présentés devant les juridictions compétentes. Les services de la police judiciaire ont eu à traiter 67 affaires d’atteintes aux biens dont 35 affaires ont été résolues soit un taux de 52, 23%. Au volet des affaires contre les personnes la police judiciaire a enregistrée 48 affaires dont 46 affaires résolues soit un taux de 95,83%, deux (02) affaires à la famille et aux mœurs et 06 affaires relatives à la drogue et psychotropes ont été enregistrés et ont été élucidées à 100% , permettant la saisie de 108,06 grammes de kif traité et 08 comprimés hallucinogènes ont été saisis , ainsi que 02 affaires d’atteinte à l’économie. En matière de sécurité routière, les services concernés relevant de la Sureté de wilaya de Tissemsilt ont relevé 40 accidents de la circulation causant des blessures à 37 personnes et aucun décès. Comme toujours, la principale cause de ces sinistres revient au facteur humain. Il a été effectué 1 046 contrôles de véhicules, dont 10 opérations avec radar. Les différents services de police ont encadré plus de 12 activités de sensibilisation08 portes ouvertes entrant dans la concrétisation des programmes initiés par la DGSN. En ce mois sacré, il a été organisé, souligne le chef de Sureté de wilaya, iftars collectifs au profit des usagers de la route où des centaines de repas ont été servis, avec une opération de sensibilisation sur les risques des accidents de la circulation, notamment au moment de la rupture du jeûne. Tout au long de ce mois, 26 infractions au code de la route et 522 amendes forfaitaires ont été relevées. Il a été procédé à 77 retraits de permis de conduire dont 51 pour une durée de 3 mois et 26 pour une durée de 6 mois et 06 de mise en fourrière. La police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement de la sûreté de wilaya de Tissemsilt a enregistré 46 atteintes aux règles de la construction, à l’environnement et à la santé publique, durant les mois de Ramadhan 2018. Un bilan de la sûreté de wilaya rapporte que 06 infractions sont liées à la réalisation de constructions sans autorisation. Concernant les actions de la police administrative en vue de lutter contre la fraude, 449 commerces furent contrôlés dont 80 contraventions établies et transmises à la DRAG pour valider la fermeture de 30 jours, selon la réglementation en vigueur. Les différents services de police ont encadré plus de 12 activités de sensibilisation 08 portes ouvertes entrant dans la concrétisation des programmes initiés par la DGSN. Le service de wilaya de l’action sociale a organisé quatre (04) opérations de ce type à travers plusieurs villes de la wilaya, auprès desquelles des repas ont été servis, suivis d’opérations de sensibilisation au profit des usagers de la route. La fin du mois de Ramadhan a été marquée par une visite de solidarité le jour de l’Aid El Fitr au profit des enfants malades dans les établissements hospitaliers auxquels des cadeaux symboliques ont été offerts et une opération de circoncision collective au profit des enfants des fonctionnaires de la police et de quelques familles nécessiteuses. Selon un bilan présenté. 276 appels enregistrés par les services de la sûreté de wilaya, provenant de tout le territoire de la wilaya. Parmi l’ensemble des appels reçus, concernent des demandes d’intervention ou de secours (45), des appels pour signaler des accidents de la circulation (24), des demandes de renseignements ou d’orientation (48), des appels pour signaler des vols (14) ,les appels pour signaler des incendies (04), des appels d’interventions (108) , Neuf (09) appels pour signaler de disparitions ( Enfants) et autres (24). Ce nombre d'appels traduit la large diffusion du numéro vert au sein de la population, tout en rappelant que c'est l'objectif escompté par la DGSN qui multiplie les campagnes d'information et les portes ouvertes à travers l'ensemble du territoire national. Ainsi, le regain d'intérêt pour ce moyen dénote d'une prise de conscience chez les citoyens. Car grâce aux appels téléphoniques, particulièrement sur le 1548, 17 et 104, la criminalité a connu une baisse sensible notamment chez les jeunes dont la plupart sont touchés par des problèmes sociaux notamment le chômage. Enfin, la sûreté de wilaya de Tissemsilt invite les citoyens à ne pas hésiter à contacter les services de police pour demander de l'aide via son numéro vert (1548) et celui de police secours (17) qui fonctionnent 24h/24 et 7j/7. Le conférencier a mis l'accent sur l'amélioration notable des conditions sécuritaires grâce au meilleur déploiement des éléments de la sûreté de wilaya qui effectuent un travail de proximité afin de garantir un climat de quiétude et de confiance aux citoyens. Les services de la Sûreté de wilaya de Tissemsilt, ont déployé un plan spécial pour assainir la situation et instaurer un peu de stabilité et de sécurité parmi la population. Ils ont déployé tous leurs éléments à travers la ville de Tissemsilt dans le but de réduire le taux criminalité. Pour l’orateur, cette nette amélioration de la situation sécuritaire est incontestablement le fruit d’un travail de longue haleine qui consistait à élaborer et mettre en œuvre une stratégie visant à optimiser au maximum les moyens humains et matériels dont disposent les structures de la Sûreté nationale.

TISSEMSILT : Ramadhan au quotidien : Bagarres le jour et disette culturelle le soir

Le Ramadhan est un mois de prière, de solidarité, de pardon, c'est en général la définition qu'on inculque aux citoyens. Malheureusement, durant cette première semaine de ce mois sacré, des scènes indignes se déroulent un peu partout : bagarre entre des personnes qui observent le jeûne provoquant des attroupements d’individus en quête de spectacle de rue pour “tuer” le temps. L’effet Ramadhan ne se limite pas à ces querelles violentes. Les soirées du Ramadhan sont courtes, surtout pour ceux qui rejoignent les mosquées pour les tarawihs, mais pas pour les mordus du poker et du loto qui fréquentent des cafés et même des salles clandestines. Nessma

TISSEMSILT : LA MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE EN VISITE DANS LA CAPITALE DE L'OUARSENIS : ’’ L’évaluation permanente de l’élève doit commencer dès la première année’’

Dans une visite d'inspection et de travail a la wilaya de Tissemsilt, Madame Nouria Benghabrit, ministre de l'éducation nationale s'est rendu à travers le chef lieu de wilaya, inaugurant des nouvelles structures éducatives, en présence du Mr Abdelkrim Megherbi, wali par intérim de la wilaya de Tissemsilt, les responsables de l'éducation et les autorités civiles et militaires. Par : Nessma Madame la ministre de l'éducation nationale, a procédé à l’inauguration d’un centre médico scolaire, au profit des travailleurs et fonctionnaires de l’éducation de la wilaya de Tissemsilt. Situé au niveau de l’ex-direction de l’Education, la nouvelle structure est composée de salles d’examens médicaux (poids, taille et acuité visuelle) et d’orientation lors des visites médicales périodiques ou spécialisées, d’un bureau administratif et d’un personnel médical et paramédical composé d’un médecin spécialiste, d’un médecin généraliste, d’un infirmier et d’un psychologue, ainsi que de matériels médicaux constitués d’appareils d’exploration respiratoire (EFR) pour la prise en charge des enseignants atteints d’asthmes, de pathologies allergiques dues à la poussière ou de dysphonie transitoire, de Mapa pour les hypertendus, de tensiomètres automatiques, de glucomètres de dépistage de diabète (glycémie) et d’appareils d’autoscopie. «Le ministère de l’Education fait de la santé au travail l’une de ses priorités afin de faire reculer les risques professionnels chez la famille de l’Education». La seconde étape, Mme la ministre a inauguré une école primaire baptisée du nom du Chahid «Belaid Mohamed» située à proximité de l'école primaire "Hassiba Ben Bouali" à Tissemsilt. Cet établissement scolaire est appelé à contribuer à l'amélioration des conditions de scolarisation des élèves. Dans le même contexte, Mme la Ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit, a inaugurée un second groupe scolaire de six classes baptisé sous le nom du Chahida « Mimouna Touda » .Le lycée de 1 000 places pédagogiques a été inauguré ce jour par Mme la Ministre de l’éducation nationale et baptisé au nom du «1 Novembre 1954 », à Hai Hallilou Abdelkader au chef lieu de wilaya ou la ministre et assisté une présentation du secteur de l'éducation de la wilaya de Tissemsilt. . Ce dernier établissement a abrité des activités culturelles et artistiques à l’occasion de la célébration de Youm El Ilm (journée du savoir- 16 avril). Part ailleurs, Mme la Ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit a procédé à l’inauguration d’un nouveau siège de la direction de l’éducation. Lors du point du presse organisé au lycée «1 Novembre 1954 », nouvellement inauguré ce jour , Mme la ministre a dit que les élèves a mobilité réduite c'est une obligation pour nous, nous ferons tout pour les mettre a l'aise et faciliter leur parcours scolaire. Mme Benghebrit a estimé que son secteur est devant un défi qui est celui de « passer à un système pédagogique moderne » « Nous insistons sur la formation de nos enseignants et nos directeurs et inspecteurs, d'ailleurs nous avons 28 instituts nationaux qui travaillent sur ce label, nous visons à doter ses nouveaux enseignants des premières éléments d'information de nature à les aider à vaincre les appréhensions, les angoisses et les incertitudes inhérentes à toute première prise du poste professionnel. L'école, en tant que service public, doit obligatoirement, à travers ses enseignants, notamment, garantir le principe d'offrir les même chances aux élèves et introduire l'animation et les activités culturelles et sportives est l'une de nos priorité » ajoute-t-elle. ‘’ La ministre prône le dialogue constructif avec les partenaires sociaux’’ Evoquant les problèmes socioprofessionnels des enseignants et des travailleurs du secteur de l’éducation nationale, la ministre a indiqué que le suivi et l’accompagnement à l’échelle des wilayas, par les directeurs de l’éducation, a permis de résoudre près de 80%" des problèmes, se réjouissant en conséquence de l’instauration d’un "climat de confiance». Visiblement satisfaite du climat qui règne dans le secteur de l’éducation à Tissemsilt et du dialogue qui s’est instaurée, la Ministre de l’éducation nationale est repartie confiante quant à la prise de conscience de tout un chacun notamment en ce qui concerne la protection et la préservation de l’école algérienne des machinations et l’éloigner de toute manipulation qui pourrait porter atteinte à son image de marque. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a annoncé dimanche à Tissemsilt que son département présentera de nouveau un projet sur la révision de l’organisation des examens. Lors d'une visite de travail dans la wilaya, la ministre de l’Education a indiqué que ce projet sera élaboré avec le partenaire social en vue de revoir l’organisation des examens avec l’objectif de réduire leurs durées. Dans ce contexte, elle a insisté sur la nécessité de prendre en considération l’évaluation permanente de l’élève qui se fera dés la première année jusqu’à la 3ème année secondaire. Ce projet est en cours de débat, a-t-elle ajouté. Par ailleurs, Mme Benghabrit a appelé à la concrétisation d’un projet pilote dans la wilaya de Tissemsilt visant à lutter contre les phénomènes de déperdition scolaire et de redoublement surtout dans le cycle moyen, indiquant que ce projet doit être concrétisé en recourant aux moyens numériques (enseignement à distance). La ministre a ajouté que ce projet doit être réalisé avec le concours de l’Office national d’enseignement à distance permettant aux élèves touchés par ces phénomènes de reprendre à distance leurs études. Elle a également demandé aux responsables locaux de son secteur de trouver des solutions aux élèves ayant abandonné leurs études en cycle moyen. Intervenant en marge de cette visite sur les ondes de la radio locale, Mme Benghabrit a souligné l’importance des mesures de promotion dont ont bénéficié une partie des salariés du secteur et dont la nouvelle grille de rémunération a été publiée cette semaine. La promotion constituait la plus grande partie des revendications. Elle a, dans le même contexte, appelé à la mobilisation de tous les fonctionnaires pour réunir les conditions adéquates et faire régner un climat «serein» pour les candidats aux examens nationaux. «L’école a besoin de la mobilisation de toute la communauté éducative. L’instabilité engendre le stress chez les élèves, l’administration et les enseignants et détériore ainsi leur rendement». La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a annoncé dimanche à Tissemsilt que son département présentera de nouveau un projet sur la révision de l’organisation des examens. Lors d'une visite de travail dans la wilaya, la ministre de l’Education a indiqué que ce projet sera élaboré avec le partenaire social en vue de revoir l’organisation des examens avec l’objectif de réduire leurs durées. Dans ce contexte, elle a insisté sur la nécessité de prendre en considération l’évaluation permanente de l’élève qui se fera dés la première année jusqu’à la 3ème année secondaire. Ce projet est en cours de débat, a-t-elle ajouté. Par ailleurs, Mme Benghabrit a appelé à la concrétisation d’un projet pilote dans la wilaya de Tissemsilt visant à lutter contre les phénomènes de déperdition scolaire et de redoublement surtout dans le cycle moyen, indiquant que ce projet doit être concrétisé en recourant aux moyens numériques (enseignement à distance). La ministre de l’Education nationale a rassuré, hier, les élèves qui s’apprêtent à passer les examens de fin d’année scolaire. Visant particulièrement les candidats de la prochaine session du baccalauréat, Nouria Benghabrit estime, en marge d’une visite d’inspection dans la wilaya de Tissemsilt, que «le programme sera achevé dans les délais et que les sujets des épreuves ne seront pas en dehors des cours qui ont réellement été dispensés en classe». Parmi les objectifs que Nouria Benghabrit s'est fixés pour 2018, et cela, bien sûr, a attiré l'attention de tout le monde au niveau de la wilaya de le lycée “El Moussalaha” sera converti en centre de Formation au profit de nos enseignants .Aussi, et dans le cadre des objectifs de 2018, chaque enseignant de langue étrangère doit disposer d'un guide qui sera parfaitement établi par le ministère de tutelle, et qui lui sera fourni, à chaque fois, en temps opportun. Ce qui lui permet d'évoluer, notamment en matière d'enseignement des langues étrangères. Nous sommes sur ce même projet depuis l'année dernière", tient à expliquer la ministre de l'Education nationale. Enfin, pour Nouria Benghabrit, le secteur de l'éducation nationale "se portera encore très bien et connaîtra certainement d'autres améliorations à plusieurs niveaux, et ce, grâce à la participation efficace des autorités locales des wilayas". La ministre poursuivra sa visite en se rendant au siège de la wilaya pour présider une rencontre avec des directeurs d’établissements, des inspecteurs et des représentants des syndicats du secteur ainsi que des parents d’élèves en présences des chefs de daïra et des P/APC que compte la wilaya de Tissemsilt.

TISSEMSILT : LE WALI PAR INTÉRIM EN VISITE AU CHEF-LIEU DE WILAYA : 3011 logements sociaux seront attribués cette année

Par : Nessma A ce titre, le chef-lieu de wilaya a un rendez-vous avec une grande opération d'attribution de logements sociaux, apprend-on lors de cette visite des projets de logements en cours de finalisation.Par ailleurs, environ 10 000 logements tous types confondus ont été relancés à travers la wilaya de Tissemsilt dont environ 5 000 logements ont été relancés au chef-lieu de wilaya, selon les déclarations du directeur général de l’OPGI. Le wali par intérim, dira que pas moins de 3011 unités des formules LPL et RHP seront attribuées durant cette année 2018 dont 1062 au chef-lieu de wilaya et le reste à travers l’ensemble des daïras de la wilaya. «J’ai instruit les chefs de daïras pour l’accélération des études des dossiers et la distribution de toutes les unités prêtes» a-t-il déclaré. Environ 3 011 unités à travers la wilaya de Tissemsilt dont 1530 pour le chef-lieu de wilaya (350 unités à Seffah, 700 unités à la ZHUN, 100 unités situées sur la route de Hamadia, 270 unités à Ain Lorra et 110 unités à Sidi Khelifa). Le wali par intérim, M.Abdelkrim Megherbi, ce jeudi dernier, au site qui devra abriter 800 logements de type AADL, au niveau du plan d'occupation du sol "POS Senawber" à l'est de la ville de Tissemsilt. Sur place le wali apprendra que le projet en question, a été relancé pour un délai de réalisation ne dépassant pas les 21 mois.Le premier magistrat de la wilaya a saisi cette occasion pour appeler les responsables en charge du projet à respecter les délais de réalisation ainsi que la qualité, avant de demander aux autres responsables concernés de prévoir la dotation de ces 800 logements de toutes les structures nécessaires. Selon les détails fournis au cours de cette visite, le projet est confié à une entreprise Turque de droit Algérien dénommée "DEK IN SAN " . «Je suis très préoccupé par ce dossier et celui de l'habitat en général», a déclaré le wali de Tissemsilt, dans une tentative de rassurer les souscripteurs AADL, dont la patience a atteint son apogée. Le wali de Tissemsilt, Abdelkrim Megherbi a inspecté un chantier de réalisation de 800 logements location-vente (AADL2) au nouveau plan d'occupation du sol (POS) "Sanawber" de Tissemsilt, qui enregistre un état d'avancement appréciable, soit 4 logements par jours selon les explications fournies sur place. Le wali a tenu à rassurer les souscripteurs de L'AADL 2 du chef-lieu de wilaya que ce projet a été lancé depuis deux mois et que les autorités veillent à son achèvement et œuvrent à réduire la durée de construction à une année pour être réceptionné en fin d'année en cours. Parallèlement à ce projet, il est prévu la réalisation de cinq groupes scolaires, trois CEM et deux lycées ainsi que d’autres équipements d’accompagnements.Par ailleurs, que les 1500 logements AADL du programme 2 sur le même site d'habitat seront lancés incessamment dans les prochains jours.

TISSEMSILT : VISITE DU MINISTRE DE LA SANTÉ, DE LA POPULATION ET DE LA RÉFORME HOSPITALIÈRE Le projet de l’hôpital 240 lits ne figure pas dans le programme

Par : Nessma M. Hasbellaoui Mokhtar, a effectué hier une courte visite de travail dans la wilaya de Tissemsilt qui l'a mené à à l’EPH de Theniet El Had de 168 lits. Dans un souci majeur de donner un nouvel aire au secteur de la santé et pour une prise en chargeadéquate ainsi que de meilleurs prestations sanitaires à travers l’ensemble des établissements de santé que compte la wilaya de Tissemsilt l’établissement Public hospitalier de Theniet el Had a connu une l’amélioration des prestations qui réponde aux exigences des usagers de la santé. A cet effet et dans le cadre de la décentralisation des soins en oncologie et afin d’apporter les réponses appropriées aux attentes des malades cancéreux de la wilaya et permettant ainsi une prise en charge efficace et efficiente; une unité d’oncologie a été implantées et équipées dans sa totalité dans le cadre du programme sectoriel de la wilaya (PSD) .Dans le cadre prolongement de la politique du gouvernement national du plan national du cancer 2015 -2019 et dans le contexte de la décentralisation des soins en direction des malades cancéreux , une unité d’oncologie à l’EPH de Theniet El Had,qui est fonctionnelle depuis mars 2016. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a estimé, mardi à Tissemsilt , que le corps médical et paramédical doivent s’impliquer pleinement dans la mise en place d’un système de santé efficient et plus performant. "Le corps médical et para médical sont appelé à contribuer, à tous les niveaux de responsabilité, à la mise en place d’une nouvelle stratégie en matière de soins et de prise en charge des malades, afin d’arriver à un système de santé en mesure de garantir des prestations et une couverture sanitaire meilleures et plus performantes", a déclaré le ministre, en marge de sa visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Tissemsilt. Mokhtar Hasbellaoui a ajouté, dans ce contexte, que les gestionnaires des établissements hospitaliers, les chefs de services et le staff médical "ont la responsabilité de veiller sur la bonne coordination inter-services", insistant, à cet égard, sur l’importance du suivi des recommandations des conseils médicaux, de manière à améliorer constamment le niveau de prise en charge au sein des établissements hospitaliers. S’agissant de certaines perturbations enregistrées actuellement dans l’encadrement médical et paramédical, Mokhtar Hasbellaoui a souligné que ce problème devrait être réglé "d’ici deux ans au plus tard", assurant que des dispositions ont été prises pour combler le déficit accusé en matière de médecins spécialistes. A Tissemsilt, chef lieu de wilaya, le ministre a procédé a l’inauguration d’une école de formation paramédicale pour renforcer le personnel paramédical au sein des différentes structures de santé. L'ouverture d'une école de formation paramédicale, première du genre dans la wilaya de Tissemsilt, Cette structure, pour laquelle une enveloppe de 420 millions DA a été consacrée dans le cadre du programme sectoriel, a été dotée d'une capacité de 200 places pédagogiques et comportera des salles des cours théoriques et pratiques ainsi que des salles de conférences, des laboratoires, une bibliothèque, un espace informatique ainsi qu'un internat de 150 lits, a-t-on indiqué. Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière a visité les services de l’UMC de l’EPH de Tissemsilt, cette structure par le passé était une annexe de l'institut Pasteur a été reconverti en UMC . Maternité urbaine à Tissemsilt, inscrite dans le programme PSD Hauts Plateaux dont les travaux ont été débuté en février 2012. ’ Le ministre pique une colère au projet de la maternité urbane”. M. Hasbellaoui a visité le chantier de la maternité urbaine à Tissemsilt, ce projet a été inscrit en 2009, M. le Ministre a insisté sur le respect du délai du projet, il a trouvé inconcevable la conception de la structure, le ministre exige les salles de travail doivent être accédant aux blocs opératoires. Pour ce faire, il a préconisé la révision infrastructurelle afin de projeter ces blocs opératoires. Ce projet qui prendra en charge les besoins maternels et infantiles, notamment pour ce qui est de la gynécologie, la chirurgie, l’obstétrique et la pédiatrie. Cet édifice, prévu pour accueillir environ 120 patientes, comporte un service des urgences médico-chirurgicales, des services de gynécologie, pédiatrie, chirurgie, une salle de réanimation et un laboratoire de radiologie, sera localisé à l’entrée de la ville de Tissemsilt, un lieu choisi délibérément à cause des facilités d’accès qu’il accorde aux autres localités, comme Theniet El Had et Bordj Bounaâma. Cet établissement est appelé, selon la même source, à prendre en charge au mieux la santé maternelle et infantile devant la tension que connaissent les services en question relevant des hôpitaux de la région, s’avérant incapables de contenir le nombre sans cesse croissant des malades et à permettre une couverture totale des 22 communes de la wilaya. Sur les lieux, le ministre a été interpellé sur les cas de rougeole enregistrés à travers les 22 wilayas du pays. A cela, le ministre a affirmé qu’effectivement environ 1 480 cas de cette maladie ont été enregistrés en Algérie où les wilayas d’Ouargla et d’El-Oued ont connu quelques victimes, qui déplore 6 cas de décès depuis l’apparition de cette maladie dont 4 cas à El Oued, 1 à Ouargla et un autre à Biskra. Pour ce faire le ministre a indiquéqu’’’une commission d’enquête nationale est à pied d’œuvre dans le but de déterminer les causes de cette pathologie’’, et de réaffirmer:’’ le seul remède reste bien entendu la vaccination pour y faire face. Les familles doivent respecter la programme national de vaccination et faire vacciner leurs enfants’’.

Subcategories

  • Mostaganem

    Lacinia vitae In ante ipsum Sed nec dapibus et orci dictumst. Vel lacus amet dictumst et sapien est ac Curabitur pellentesque ultrices. Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Oran

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tlemcen

    Feugiat convallis turpis massa ligula sagittis enim aliquet fringilla orci pretium. Ut Aenean Vestibulum suscipit eros pede et nibh laoreet Pellentesque mus. Aliquet ultrices dictumst justo justo tortor vitae nisl nec sem.

  • Saida

    Neque libero natoque Nunc egestas fermentum senectus mauris at metus Integer. Velit quis Sed Sed Nam felis sagittis a Mauris ac rutrum. Nulla et habitant et tellus ipsum lacinia ac hendrerit Sed ac. Fames pellentesque et Aenean et neque convallis.

  • relizane

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • Tiaret
  • Ain-Témouchent

    Ipsum lorem Vestibulum Nam lacinia Curabitur euismod eu urna neque nibh. Donec elit Integer malesuada eros dolor Suspendisse id ornare tincidunt Morbi. Nisl libero ac fermentum vel sed laoreet justo tempus magna.

  • MASCARA