Mon09242018

Last updateSun, 23 Sep 2018 11pm

Back You are here: Home REGIONS-INFO Saida

Régions Info

SAIDA : HÔPITAL MÈRE ENFANT : Le projet toujours en souffrance !..

Par: A.Lotfi Cette visite lui a permis de s'enquérir sur les différentes structures que compte la santé . Le wali a eu d'amples explications sur le mode de fonctionnement des 6 ambulances équipés d'un matériel sophistiqué qui permet d'opérer ou de prendre en charge la personne en danger ou qui souffre d'une maladie necessitant des soins en urgences . Selon notre source d'information , les 6 ambulances seront au service des zones rurales et urbaines .Le wali a déclaré lors de cette visite , que le secteur de la santé est en train de connaître un engouement grâce aux efforts déployés par l 'État. Il vient d'être renforcé de 6 ambulances , il attend l'ouverture de trois hôpitaux dispatchés à travers des communes à savoir Sidi Boubkeur , Daoud et enfin Hassasna toutefois ces trois infrastructures ont accusé un retard qui dépasse les quatre ans .Le wali ajoute que deux autres polycliniques vont le renforcer dont une à Moulay Larbi à 30 km du chef lieu de wilaya et une autre au niveau de Hai Salem .Pour l'encadrement , le secteur forme des paramédicaux pour combler le vide constaté au niveau de plusieurs infrastructures et pour aussi renforcer les trois hôpitaux qui vont être mis à la disposition des patients dans les jours à venir . Il évoque aussi le problème des spécialistes qui demeure encore posé malgré la présence de logements de fonction. Concernant la maternité Hamdane Bakheta elle est devenue ces derniers temps, un espace livré à la spéculation à cause de luttes homériques entre différents couleurs syndicales. Rappelons que son directeur a été mis fin à ses fonctions au même titre que deux autres directeurs. Elle reprendra son souffle une fois que les 3 hôpitaux seront mis en exploitation .Il avance que le projet qui date depuis l'ère de l’ex ministre de la santé Abdelmalek Boudiaf qui lors de sa visite il ya plus de quatre ans à Saida a promis la réalisation de cette infrastructure mère enfant d'une capacité de 120 lits qui sera lancé incessamment .Cet hôpital mère enfant sera-t-il enfin concrétisé ?

SAIDA : EXÉCUTION DU PROGRAMME D'URGENCE AVANT LA FIN D’AOÛT 2018 : Mission impossible ?

Il semble que les responsables de la wilaya parcourent la même histoire du roman "Les illusions perdues " du romancier Honoré de Balzac. Une histoire chamboulée par des péripéties contraignant ainsi le héros de les parer mais hélas ...Tel est le cas du programme d'urgence axé sur la réalisation de 14 projets de grande envergure. Par : A.Lotfi Le programme en question est confié à la direction des équipements publics qui les a dispatchés à des entrepreneurs. Les travaux des 14 projets à savoir des infrastructures relevant du secteur de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur ont été lancés que ces derniers temps .Selon des sources, les 14 devraient être achevés avant la fin du mois d’août de cette année. Prenons le cas d'une école primaire dont les travaux ont été lancés au niveau d'une nouvelle cité qui ouvrira probablement ses portes tout juste après le mois de Ramadhan. En dépit es différentes tournées et inspections effectuées au niveaux des chantiers par le wali , le retard de la réalisation de ces 14 projets reste imminent .pour la simple raison que la cadence des travaux des projets en question au cours de ce mois sacré n'est plus fluide comme celle des autres mois .La direction des équipements publics qui rappelons -le demeure toujours en conflit avec le conseil local des architectes de la wilaya de Saida qui selon le bureau , des architectes de la wilaya de Saida ont été lésés en favorisant d'autres architectes d'autres wilayas pour assurer le suivi des 14 projets et pourtant ces derniers accusent d'emblée un retard flagrant tel est le cas du nouveau marché de fruits et de légumes à proximité du quartier Zitoune qui devrait ouvrir ses stands avant le mois de ramadhan est confié à une entreprise qui déjà des projets à réaliser dans le cadre du programme d'urgence .S'agit-il d'une urgence ou simplement utopie ? La mission est impossible.

SAIDA : SUITE A LEUR QUALIFICATION EN FINALE DE LA COUPE D’ALGÉRIE : Les U16 du MC.Saida honorés par le wali

C'est dans un climat de bonheur et de fierté que les jeunots U16 du MC Saida football ont été honorés par le wali de Saida au niveau de la résidence de la wilaya. En effet, c'est en présence de toutes les autorités de la wilaya et des dirigeants du MC Saida dont le président Belahcen BelheziL et Mr Hadj Sallah Mohand membre de la direction du club que M. le wali qui n’a pas caché son enthousiasme, a tenu à féliciter les jeunes athlètes pour leur qualification en phase finale de la coupe d'Algérie de football qui aura lieu à Annaba le 4 mai 2018. Il poursuit son intervention en confirmant que le MCS possède un potentiel réservoir de footballeurs dans les petites catégories, ce qui impacte positivement sur les efforts fournis jusqu’ici. Le moment est venu d'investir dans ces catégories pour renforcer les seniors. Quant au président du MCSaida, il a rendu un grand hommage à M. le wali pour l'intérêt qu'il accorde à l'équipe du MCS qui a failli chuter en division inférieure en particulier et au sport en général. M. Mebarki nouveau directeur de la jeunesse et de sports a tenu à rendre un vibrant hommage au wali pour ses efforts consentis en faveur de tous les sports. Il ajoute que le football est en bonne santé et les futurs finalistes ont tous les atouts pour décrocher la coupe d'Algérie. Les deux entraîneurs à savoir Bakouche et Boukhacha ont à leur tour ont félicité leur poulains pour avoir composté le billet de la finale de la coupe d'Algérie .Pour la prise en charge des U16, c'est Mr Hadj Salah Mohand qui a pris l'initiative .D'autres intervenants dont le directeur technique des catégories inférieures Mr Moussaoui Abdelkrim ont pris la parole pour rendre hommage à Mr le wali pour avoir organisé une cérémonie à leur honneur. A titre de rappel les poulains du duo Bekkouche Boukhacha sont arrivés à animer la finale de la coupe d'Algérie entre le MCSaida et le RCRelizane en éliminant dse équipes de grosses cylindrées à l'image de l'USMHarrach, l'USMAlger, la JSMBejaia et l'USMBel-Abbes. Bonne chance et bon courage et que le fairplay l'emporte. A.Lotfi

SAIDA : La police se dote d'un laboratoire scientifique mobile

Les services de la police de la wilaya de Saida viennent ces derniers jours d'être doté d'un laboratoire scientifique mobile, en mesure d'aider à la réalisation d'enquêtes scientifiques sur les lieux de crime et de délits, apprend-on de source bien informée. Par : A.Lotfi Selon cette dernière , le laboratoire en question est un équipement mobile qui permettra aux éléments de la la police de procéder à l'enquête scientifique au moment de son déroulement et au niveau des lieux du crime .Contrairement aux années passées où la police a été contrainte de procéder à l'enquête scientifique au niveau de ses services .Il a fait l'objet d'une exposition d'explication sur son mode de fonctionnement et opérationnel devant un nombre important de policiers des différents sûretés urbaines que compte la sûreté de wilaya . En marge de cette exposition , la police , a célébré la journée mondiale de vivre en paix qui coïncide avec le 16 mai en mettant en relief un programme conçu à partir des orientations Abdelaghani Hamel directeur général de la sûreté nationale .Cette manifestation universelle a été une aubaine pour les centaines de citoyens qui se sont regroupés à la place d'El Amir Abdelkader qui ont pu avoir une idée sur cette journée qui reste une journée facultative au su et au vu de plus de quatre milliards de personnes.

SAIDA : 1ERE SESSION DE L’APW : Le wali exhorte les élus et les responsables à plus d’efforts

C’est en présence du premier responsable de la wilaya de Saida M. Seif El Islam Louh, des directeurs de l’exécutif, des membres de l’APW, des chefs de daïra et des différents responsables des secteurs d’activité que le Président de l’APW a ouvert les travaux de la première session de l'APW de l’année 2018. Cette session avait à débattre le bilan de l’année 2017 et d’autres points. Par : A.Lotfi Une première session qui a duré plus de 10 heures de présentation de chiffres et de débat. Les membres de l'APW toutes étiquettes politiques confondues, suite à un bilan mitigé, ont été unanimes sur un seul point : beaucoup reste à faire… Avant la présentation du bilan des activités de la wilaya de l'année 2017, les présents et comme il est de tradition dans ce genre de réunion, ont écouté l'hymne suivi d'une psalmodie coranique. Selon le document présenté, la wilaya de Saida a bénéficié dans le cadre des programmes de développement local, d'une enveloppe financière de plus de 129 milliards de centimes pour la réalisation de 79 projets répartis comme suit : le programme sectoriel a bénéficié de 39 milliards de centimes pour la réalisation de 7 projets, les programmes communaux de développement (PCD) de 90 milliards de centimes pour la réalisation de 72 opérations. Concernant cette session qui a fait couler beaucoup d’encre, la priorité a été accordée au secteur de l'éducation nationale et celui de l’enseignement supérieur. Dans son intervention, le wali a invité les responsables des secteurs en question à déployer plus d’efforts pour la concrétisation des programmes dits d’urgence, et ce, avant la prochaine rentrée scolaire. Aussi, le chef de l’exécutif a été très clair dans son intervention, en s'adressant à tous les responsables ;’’ l'Etat a déployé des efforts conséquents pour l'amélioration du quotidien du citoyen pour lui assurer toutes commodités à savoir, l'eau, l'électricité, le gaz, et la scolarisation des enfants. Les nouvelles cités qui vont être inaugurées prochainement doivent être remises obligatoirement avec toutes les commodités’’. Et d’enchainer :’’ Pour chaque nouvelle cité, il faut des infrastructures scolaires, un centre de santé et les moyens de transport’’. Par ailleurs, le wali n’a pas caché sa déception quant à la mauvaise gestion et au manque de suivi des projets octroyés à des entreprises qui, souvent ne respectent ou ne répondent pas aux clauses des cahiers de charges. Les interventions des membres de l'APW aussi pessimistes les unes que les autres, ont montré une certaine paralysie constatée au niveau de la majorité des secteurs d’activité. Ils ont déploré cette léthargie qui freine le développement local et par ricochet ralentit la cadence des programmes destinés à l’amélioration des conditions de vie des citoyens. Toutefois, le wali semble animé d’une bonne volonté pour faire sortir la wilaya de Saida de son marasme, et pour cela, les membres de l’APW sont appelés plus que jamais à soutenir l’autorité de wilaya dans ses efforts et ne pas se calfeutrer derrière des manœuvres politiciennes qui ne serviront en aucune façon l’intérêt de la wilaya. En effet, la wilaya de Saïda a besoin de tous ses enfants, qu’ils soient élus, responsables et du mouvement associatif. Aujourd’hui, chacun est appelé à s’impliquer dans le développement local dans le champ de sa compétence. La conjugaison des efforts reste tributaire de la volonté de tous afin de propulser la capitale des eaux parmi les wilayas qui connaissent un développement rapide et efficace. Pour cela, la mobilisation et la sensibilisation des citoyens sur la question est plus que nécessaire, et le rôle des élus intervient à ce niveau-là. Le mandat n’est qu’à ses premiers mois, reste plus de quatre ans pour y remédier.

SAIDA : Pour avoir diffusé des allégations mensongères au sujet de la disparition d'un nouveau-né : Le wali fustige 02 chaines télévisées

Le wali de Saida a fustigé deux chaines télévisées privées pour avoir avancé une séquence télévisée s'"articulant sur des allégations apprend-on de source informée. Ces allégations ne cessent de défrayer la chronique dans la ville de Saida .Il s'agit d'une parturiente avant de se rendre à la maternité ^pour accouchement, a passé une échographie qui , selon elle, avait dans la poche des eaux, deux bébés. Une fois ayant accouché, elle a été informée qu'elle a un seul bébé et non deux .Emportée par cette mauvaise nouvelle ; elle a contacté son mari pour son cas . Cette nouvelle a été diffusée par deux chaines télévisées . La maman s’avère confier à ses deux chaines télévisées pour déclarer qu'elle a deux jumelles ou jumeaux en avançant que l'échographie a montré qu'elle avait deux bébés .Le wali de Saida irrité par cette allégation n' a pas trouvé une issue que de les fustiger .D'autres sources avancent que le premier responsable de la wilaya de Saida a instruit les responsables pour une procédure judiciaire à l'encontre de ces deux chaînes télévisées privées . A Lotfi

SAIDA : SE SENTANT LÉSÉ DANS L’OCTROI DES PROJETS D’URGENCE : Le conseil local de l'ordre des architectes pointe du doigt la DEP

Tous les indicateurs semblent au rouge dans la relation entre le conseil local de l’ordre des architectes présidé par M. Maamari Radouane et le directeur des équipements publics, depuis l'apparition de la liste du suivi des projets d'urgence des secteurs de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Par : A.Lotfi Selon M. Maameri Redouane, sur les 14 projets inscrits dans le cadre du programme d'urgence du secteur de l'éducation nationale, seuls 3 bureaux d'études sur les 46 que compte le conseil local de l'ordre des architectes de la wilaya de Saida ont vu leur noms apparaître et les 11 projets restants ont été octroyés à des bureaux d'études de la wilaya d'Oran, d’Alger et de Sidi Bel Abbes. Notre interlocuteur se demande quels sont les critères que le nouveau directeur installé depuis le mois de septembre 2017 et qui exerçait comme subdivisionnaire à la direction des équipements publics dans la daïra de Bir El Jir (Oran), appliqués pour l'octroi des projets pour l'assurance de leur suivi. Il ajoute que parmi les heureux bureaux d'études figure un bureau d'une autre wilaya qui a fait l'objet d'une proposition de radiation pour absences répétées du temps de l’ancien wali de Saida M. Said Meziane, et qui a été adressée au ministère de l'habitat à cette époque. Pour sa part, le directeur de des équipements publics de la wilaya que nous avons contactés pour avoir la version officielle, lequel a eu l’amabilité de recevoir sans aucune hésitation, a affirmé qu'il a exigé à tous les bureaux d'études non résidents à Saida de l'ouverture d'un bureau dans la wilaya, à défaut, ils verront leurs noms supprimés de la liste. Il a ajouté qu'aucun ordre de service n'a été remis et si un bureau d'études faillit à sa mission, il ne sera pas rémunéré avec en prime, une décision de résiliation. De l’autre côté, nous avons appris de M. Maameri Président du Conseil Local de l’Ordre des Architectes qu'une assemblée générale a été tenue au niveau de la station thermale de Hammam Rabbi le 21 mars 2018 où ils ont décidé à l'unanimité de monter au créneau en organisant une journée de protestation à partir de la semaine prochaine devant le siège de la direction des équipements de la wilaya. Le président du conseil local de l'ordre des architectes de la wilaya de Saida s'interroge également sur le fisc où la wilaya de Saida reste lésée du moment que ces bureaux d'études vont faire profiter les caisses de la fiscalité de leur wilayas respectives.

SAIDA : Le wali préside une rencontre avec l' exécutif et le mouvement associatif : " Nécessité de respecter les cadences et les délais de réalisation"

Par A.Lotfi Une réunion qui a été tenue durant l'après midi de ce jeudi en présence de tous les responsables , du mouvement associatif et des entrepreneurs .Une réunion qui s'inscrit dans le cadre de l'exécution du programme destiné aux travaux d''aménagement urbain de tous les quartiers .Avant l'exploitation des différents points de la rencontre en question et comme il est de tradition dans de pareils circonstances , les présents ont écouté l'hymne national et une psalmodie du livre saint, le wali a ouvert son intervention par la réservation du meilleur accueil à tous les acteurs qui sont venus en masse pour non seulement marquer leur présence mais aussi pour participer au débat qui leur permet d'avancer leurs points quant au décollage de la locomotive du développement .Dans son intervention , M. Sif El Islam Louh a exprimé son ras le bol concernant le bâclage des projets qui ont été attribués à des entreprises avec comme exemple le projet de la construction des logements de fonction des enseignants de l’université Dr Moulay Tahar , un projet qui a traîné à cause du décès de l'entrepreneur .Un véritable casse tête qui a contraint le wali à faire recours à, la justice et d'autres projets qui ont été exécutés sans le respect ni de la qualité ni du délai . Il poursuit son discours pour secouer les esprits des responsables en mettant en exergue l'alimentation en eau potable de la population et l'éclairage public .Dans ce contexte le wali a instruit les responsables pour accélérer la cadence pour alimenter en eau potable la population avant l'orée du mois sacré qui est à une quinzaine de jours .Une instruction qui risque de ne pas être respectée à cause de la courte période .Pour l’éclairage public qu lui aussi marque son galvaudage , il pourrait être rétabli avant le mois de ramadan sachant pertinemment que ce dernier est riche en activités nocturnes .Il ajoute que la présence de la verdure reste un facteur sine qua none pour l’embellissement des espaces et de la ville .Il est du devoir de chaque responsable d’œuvrer pour pouvoir disposer d'un environnement sain et propre .Quant aux nouvelles qui seront ouvertes incessamment , le wali a instruit les responsables concernés à respecter les délais et la qualité de la réalisation des infrastructures scolaires dans l'espoir d'endiguer le déplacement des écoliers vers d'autres bancs distants de leurs cités avec notamment de la réfection de tous les accès dégradés Le wali avant d attribuer la parole aux responsables pour présenter leurs interventions a déclaré ;"" Si on rate l'opportunité du programme urbain , ça sera la catastrophe ." Un homme averti vaut deux. Il reste à signaler que le débat ouvert entre le wali et l'assistance a été fructueux.

SAIDA : LES DIRECTIVES DU WALI SONT-ELLES APPLIQUEES ? / Scandale ! Un entrepreneur bénéficiant de plusieurs projets et ... non achevés !

Par : A.Lotfi Et pour exemple, nous citons le cas de cet entrepreneur qui a manqué de respect au journaliste d’Ouest-Info en lui lançant sans aucune décence :’’ Je vous défie, allez où vous voulez, je n’ai rien à cirer’’. Voilà des propos qui nous laissent perplexes dans la mesure où l’entrepreneur ne devait pas proférer des insanités de ce genre s’il n’avait rien à cacher ! Notre enquête s’articule autour de l’octroi de quatre projets par une direction de wilaya à cet entrepreneur, alors qu’il n’a pas encore satisfait un premier plan de charge. Ces attributions multiples contreviennent à plus d’un titre les instruction du wali Louh qui n’a pas mâché ses mots lors d’une visite de travail et d’inspection au chef-lieu de wilaya :’’ Toute entreprise qui n’a pas encore achevé les projets attribués, ne doit en aucun cas en bénéficié d’autres projets jusqu’à ce qu’elle termine ceux en cours de réalisation’’, Mais les directives du chef de l’exécutif ne semblent pas respectées par certains directeurs de l’exécutif. Ouest-Info en a déjà soulevé le problème à plusieurs reprises, mais rie ne semble bouger apparemment ! Pour le cas de cet entrepreneur que nous avons rencontré au niveau dans la commune de Hassasna lors de la visite d’inspection du ministre de la jeunesse et des sports M. El Haddi Ould Ali et qui nous a remis ses coordonnées pour un entretien ayant trait à la réalisation des projets lancés au niveau de la wilaya. Mais lorsque le rendez-vous fut pris, celui-nous nous a posé un lapin. Nous avons alors, essayé de le contacter à son cellulaire à maintes reprises, hélas, pas de réponse. Devant cet état de fait, nous avons décidé de se rendre au chantier dans l’espoir de le rencontrer. A notre arrivée, trois coffreurs et un conducteur d'engin seulement étaient sur les lieux… Le projet est d’une enveloppe financière de 14 milliards de centimes. Aucun des présents ne pouvait nous renseigner sur leur patron. Nous avons dû quitter le chantier pour se rendre à un autre chantier. Accueillis par le conducteur des travaux, ce dernier a pris contact avec son patron pour lui faire part de notre présence, malheureusement, il assistait à la célébration des festivités de la fête de la victoire présidées par le wali, selon notre interlocuteur. Le maire de Saïda, avec qui nous avons pris contact pour plus d’information concernant l’entreprise, le premier magistrat de la commune affirme ne pas connaitre l’entrepreneur, alors qu’il détient a bénéficié d’un projet de ladite commune. Au niveau de la DUC, un employé affirme que l’entrepreneur en question ne bénéficie d’aucun projet à leur niveau. A la Direction des équipements publics (DEP) où nous attendions d’être reçus par le directeur, l’entrepreneur qu’on ne pouvait l’avoir au téléphone ni dans ses chantiers, venait d’entrer, mais, grande fut notre surprise lorsque après les présentations, lorsqu’il s’en prend à nous en nous lançant des propos déplacés :’’ Faites ce que vous voulez, je vous défie…’’

Sidi Bel Abbès

JA Teline IV

USMBA

JA Teline IV

Equipe Nationale

JA Teline IV

Culture

JA Teline IV

Ouest-Info

Avatar